Vous êtes ici : Vie pédagogique » Langues vivantes » Lettre des langues vivantes

Lettre des langues vivantes # 2 : La place de l'écrit

Lettre des langues vivantes # 2 : La place de l'écrit

Ce 2ème numéro, consacré à la trace écrite en langue vivantes, parait alors même qu’est réaffirmée la place de l’oral de manière générale tant au cycle 2 qu’au cycle 3. En langues vivantes comme ailleurs, oral et écrit ne s’opposent pas mais se complètent.

Il est recommandé aux cycles 2 et 3, de débuter par des activités collectives de compréhension orale, puis de répétition. Les programmes de 2016 précisent toutefois la place de l’écrit du CP au CM2 et quelques changements peuvent nous éclairer sur les pratiques à encourager dans les classes.

Si la production d’écrit apparaît plutôt en fin de cycle (CE2) avec quelques premiers essais dès la fin du CE1, la trace écrite, outil de mémorisation des apprentissages débutés à l’oral restera nécessaire dès le CP. Sa forme devra toutefois être adaptée.

En cycle 3, l’enseignement progressif de l’écrit visera l’obtention des compétences suivantes : « copier un modèle écrit, écrire un court message, renseigner un questionnaire simple (niveau A1 ) et Produire des énoncés brefs et simples (niveau A2) ». Quel type d’écrit faudra-t-il privilégier ? Comment répondre à ces nouvelles exigences des programmes 2016 ?

Vous trouverez ici des pistes de travail, des ressources, des exemples de traces pour vous accompagner dans votre pratique quotidienne des langues vivantes.

Sommaire de ce numéro :

  • Quand introduire l’écrit ?
  • Sur l’espace pédagogique académique
  • L’écrit, outil de mémorisation
  • Du côté du numérique
  • L’écrit, outil de réflexion sur la langue
  • Ressources et outils pour la classe
  • Quand introduire l’écrit ?
  • Actualités
  • Zoom sur une fiche-ressource « nursery rhymes » de l’espace pédagogique académique
  • Pour aller plus loin

Bonne lecture.

M-P Laraufie, IEN en charge du dossier Langues Vivantes
Thématique :
Interlangues
Contact :
CPD Langues vivantes
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 06/01/2017