Vous êtes ici : Vie pédagogique » Dispositif "plus de maîtres que de classes" » Formations départementales

Formations départementales

Un groupe de pilotage fixe l’orientation des formations des personnels engagés dans le dispositif plus de maîtres que de classe et un comité de suivi est chargé de sa mise en œuvre.

Le document « PMQC 44 – Récapitulatif des formations de 2013 à 2016  » présente l’architecture des formations sur les trois années de mise en œuvre.

Année 1 : 2013 - 2014

  • Afin d'accompagner au mieux la mise en œuvre du nouveau dispositif "Plus de Maîtres que de Classes", le groupe départemental avec le concours de l'Institut Français de l'Éducation et du Centre de Recherche en Éducation de Nantes, a proposé aux équipes d'enseignants engagées de renseigner un questionnaire à titre individuel (sept. 2013). La présentation d'une analyse des réponses suivie d'activités réalisées par les enseignants a permis au groupe de s'accorder sur des priorités, de mutualiser des outils et des pistes pour repenser et faire évoluer les pratiques dans le cadre du nouveau dispositif.
  • La première année du dispositif étant écoulée, ont été présentés un bilan relatif aux différentes modalités de mise en place par Mme Toullec-Théry, maître de conférences en didactique comparée (CREN) ainsi qu’un éclairage sur l’articulation entre maître de la classe, maître « plus » et maître E.
  • Au cours de cette année initiale, un premier point a été fait d’une part sur l’analyse des besoins des élèves sur la base de l'étude de cas d’élèves en difficulté, laquelle a conduit à l’élaboration d’une trame utilisable en conseil de cycle, d’autre part à une analyse de situations professionnelles, ainsi qu'un document relatif à l'exploitation de vidéos en formation.

Année 2 : 2014 - 2015

  • En septembre 2014, une synthèse des différentes modalités de travail a permis de mettre en évidence des situations d'apprentissage mises en place, de dresser un panorama d’avantages et d’inconvénients et de souligner des vigilances à apporter.
  • Le travail sur la compréhension de textes a donné lieu à des apports didactiques. Une fiche repère est consultable ici : « La notion d’inférence au cycle 2  »
  • Qu'il s'agisse de situations d'enseignements en classe entière ou bien de prises en charge de groupes, les TUIC peuvent constituer des supports ou ressources facilitant la prise en compte des difficultés d'apprentissage par anticipation ou en remédiation.
Les ressources présentées lors d'ateliers concernaient la production d’écrits, le vocabulaire, la numération et le calcul mental.
  • - Le stage « Apprendre à lire au CP » a rassemblé les binômes « maître de CP / maître + » de toutes les écoles concernées en Loire-Atlantique. Une fiche repère est consultable ici : « Ecrire pour mieux lire au CP »

Année 3 : 2015 - 2016

  • Les directeurs ont été associés aux maîtres + lors d’une journée départementale ayant pour objet le pilotage du dispositif dans les écoles. Des documents d’appui sont disponibles ci-dessous:
  • Une formation de formateurs, assurée par le mathématicien Joël BRIAND, a ensuite donné lieu à un stage mené par les CPC auprès des trinômes : « maître de CE1 / maître + / maître E » de toutes les écoles du département. Un document de synthèse est consultable ici : « Fiche repère mathématiques – numération  »
  • De nombreux enseignants ont suivi la formation hybride « Plus de maîtres que de classes » sur M@gistère.
  • Enfin, les animations pédagogiques de circonscription ont été alimentées par les apports de la recherche, grâce aux travaux présentés en formation de formateurs par Valérie Lussi-Borer et Alain Müller (Université de Genève), Marie Toullec-Théry (Université de Nantes) et Patrick Picard (Ifé – Centre Alain Savary).

Année 4 : 2016 - 2017

Publications

  • Plus de maîtres que de classes, une expérience d’articulation entre pilotage et formation dans le département de Loire-Atlantique (44)
Marie Toullec-Théry, enseignante-chercheure, CREN- Université de Nantes/Espé
Nathalie Donot, CPC en Loire-Atlantique

Cet article montre comment, à l’échelle du département, une articulation entre pilotage et formation engage des conseillers pédagogiques et des coordonnateurs de REP dans un accompagnement de terrain fructueux, tant du point de vue des équipes de circonscription que du côté des enseignants.

Il a été publié sur le site du Centre Alain Savary (Institut Français de l’Education)

  • Evaluer « Plus de maîtres que de classes », oui mais comment ?

Un groupe de réflexion, réuni au Centre Alain Savary (Ifé- Lyon) autour de Patrick Picard, rassemble actuellement des universitaires, des inspecteurs, des formateurs et des acteurs de terrain. Deux membres du groupe de pilotage 44 sont associés à ces travaux. 

Ce groupe de travail cherche à définir des axes concrets qui pourraient permettre aux équipes enseignantes d’évaluer le dispositif en choisissant des pistes adaptées à leur contexte.

Un premier état des travaux a été publié. Il constitue la trace (évolutive) des cinq axes retenus, qui seront prochainement documentés par des ressources et outils :

  • Axe n°1 : apprendre à lire le réel collectivement, construire des « observables partagés »
  • Axe n°2 : évaluer le travail des élèves et leurs résultats à partir des attendus de fin de cycle, en prenant appui sur l’observation des productions/évaluations des élèves
  • Axe n°3 : évaluer l’évolution du travail des enseignants (dans la dyade) et les organisations choisies
  • Axe n°4 : évaluer la manière dont s’articule le travail commun entre l’école, le réseau et la circonscription, le département
  • Axe n°5 : évaluer les changements dans les modalités d’accompagnement des équipes

Accès au texte complet

Formation

En 2016-2017, la formation des équipes d’écoles a porté sur l’évaluation des élèves dans le dispositif « Plus de maîtres que de classes ». L’objectif était  d’aider les équipes enseignantes à mesurer les progrès des élèves.

Les travaux ont été menés à partir des échelles descriptives. 

Une fiche-repère sur les échelles descriptives sera publiée prochainement.

Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 12/04/2017