Vous êtes ici : Scolarité et vie de l'élève » Élèves à besoins particuliers » Classes relais

Prévention du décrochage scolaire - Bassins de Nantes, Bassin de l'Estuaire

Réf :
Circulaire n° 2006-129 du 21 août 2006.

Circulaire n°2014-037 du 28-03-2014

Les classes relais sont un des dispositifs de prévention de la déscolarisation. Cinq classes relais constituent le dispositif de la Loire-Atlantique.

Elles sont situées aux collèges de Chantenay à Nantes, Pont Rousseau à Rezé, Ernest Renan à Saint- Herblain, Albert Vinçon à Saint-Nazaire et au Lycée professionnel Brossaud-Blancho à Saint-Nazaire.

Elles visent quatre objectifs :
  • donner aux élèves des occasions de réussir, construire des compétences et reprendre confiance dans les apprentissages scolaires ;
  • les faire progresser dans la maîtrise des connaissances et compétences du socle commun ;
  • les guider pour réapprendre les règles de vie au collège ;
  • les aider à s'inscrire dans un parcours d'études et de qualification professionnelle.
Les familles sont systématiquement associées au projet. Leur adhésion est une condition du succès du parcours proposé et du retour réussi en classe ordinaire.

Des engagements partenariaux

La Direction académique met 5 postes de professeurs et 3,2 postes AED, soit un investissement annuel de plus de 325 000 €., à disposition des établissements supports des classes relais Un volant d’HSE est également attribué pour permettre les interventions d’autres professeurs, interventions coordonnées par le professeur de la classe relais (10 HSE par session et par classe – avec abondement sur projet particulier).

La PJJ participe au dispositif avec 1,5 poste d’éducateur soit un investissement annuel de plus de 90 000 €.

Le Conseil Général participe au financement du fonctionnement du dispositif départemental ainsi que les villes de Nantes, Saint-Herblain et Saint-Nazaire.

Un accompagnement adapté

Les classes relais accueillent jusqu'à dix élèves dont l'admission se prépare en amont dans le collège où l'élève est scolarisé. L'établissement prend l’attache des professeurs des classes relais pour constituer le dossier de demande d’admission en classe relais.

Sous l'autorité du chef d'établissement de la classe relais, le professeur coordonnateur organise le dispositif, assure le lien avec le collège de scolarisation de l’élève et avec la famille qu’il tient informés du déroulement de la session.

Un public à identifier précisément

Désengagement scolaire, difficulté d’apprendre, difficulté à respecter les règles de vie collective, absentéisme chronique, comportement agressif ou de repli, sont les indices d’un processus de décrochage et de rejet des apprentissages. Ces comportements sont à distinguer de ceux qui peuvent résulter de troubles médicalement attestés et qui relèvent d'autres dispositifs (PPS, PAI, SAPAD - SATED). La demande d'entrée en classe relais ne saurait se substituer non plus à une mesure disciplinaire.

Une procédure d'admission sur dossier

Le chef d'établissement veille à désigner un professeur chargé du suivi de l’élève, qui prépare et présente le dossier de demande d’admission et le projet de parcours devant la commission d’admission.

La commission apprécie notamment le degré d’adhésion du jeune et de la famille au projet, les attentes vis-à-vis du dispositif relais et le degré de préparation du retour en classe.

Une session en classe relais s'inscrit dans un parcours personnalisé de réussite éducative et se prépare en tenant compte des mesures déjà prises, du bénéfice attendu du dispositif, des modalités anticipées du retour en classe.
Le professeur chargé du suivi de l’élève maintient un lien constant entre l’équipe pédagogique de son établissement et le professeur coordonnateur de la classe relais qu’il rencontre au moins une fois. Il organise le retour du jeune dans son établissement. L’accompagnement des choix d’orientation et les procédures restent de la responsabilité de l’établissement d’origine.


Calendrier des sessions et commissions d'admission de l’année 2017-2018

  • Bassin de Nantes

 

Commissions
(*)

 

 

19/09/2017

 

18/10/2017

 

13/12/2017



14/02/2018

 

11/04/2018

 

Sessions

 

1

2

3

4

5

Du 25/09

      au

10/11/2017

Du 13/11

    au

22/12/2017

Du 08/01

     au

23/02/2018

Du 12/03

      au

20/04/2018

Du 07/05

      au

15/06/2018

 

  • Bassin de saint Nazaire

 

Commissions
(*)

 

13/09/2017

18/10/2017

13/12/2017

14/02/2018

11/04/2018

 

Sessions

 

1

2

3

4

5

Du 18/09

     au

10/11/2017

Du 13/11

     au

22/12/2017

Du 08/01

     au

23/02/2018

Du 12/03

     au

20/04/2018

Du 07/05

     au

15/06/2018

(*) Des admissions pourront être décidées en lien avec le chef d’établissement support de la classe relais si l’effectif des admis en commission permet de nouvelles admissions dans la classe relais.

Les dossiers de demandes d'admission

Ils devront impérativement être adressés au plus tard 4 jours francs avant la date de la commission à la Direction Académique – à DIVEL 1 pour la commission de Nantes, au collège Albert Vinçon pour la commission de Saint-Nazaire.

Les dossiers incomplets, transmis hors délais et-ou non présentés en réunion de commission ne seront pas traités en réunion de commission.


Composition des commissions d'admission

Présidées par l’IA-DASEN ou son représentant, assisté d'un personnel de la DIVEL, elles réunissent a minima : les chefs d'établissement et professeurs des classes relais, un chef d'établissement désigné par l’IA-DASEN, une directrice ou un directeur de CIO.

Contacts

  • Madame Saïdou, Division des élèves, pour la préparation et le suivi des commissions.
  • Madame Baranger et Monsieur Bertrand, Inspectrice et inspecteur de l'Éducation Nationale – Information et Orientation, pour le pilotage de ce dossier.
  • Les chefs d’établissement responsables des classes relais et les professeurs coordonnateurs.
  • Les psychologues de l'éducation nationale des centres d'information et d'orientation, pour l'accompagnement des équipes et/ou les familles.

Philippe CARRIÈRE

- Contacts établissement
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 12/09/2017