Vous êtes ici : Personnels et recrutement » A.E.S.H / E.V.S.H » Guide des accompagnants » Modalités et mise en oeuvre des accompagnements

Référent handicap 44

. Les candidats à un poste AESH-I doivent transmettre leur candidature (CV + lettre de motivation) à Monsieur pascal BOUVET - coordonnateur AESH : divel3-aesh-44@ac-nantes.fr

Modalités et mise en oeuvre des accompagnements

Deux modalités d'intervention : l’aide Individuelle et l’aide Mutualisée

Décret n° 2012-903 du 23 juillet 2012
Ce décret  relatif à l'aide individuelle et à l'aide mutualisée apportées aux élèves handicapés distingue et définit deux types d'aide humaine en fonction des besoins de l'élève : l'aide individuelle et l'aide mutualisée.
Les accompagnants  peuvent intervenir selon deux modalités, celle de l'aide individuelle ou celle de l'aide mutualisée.
L'aide individuelle a pour objet de répondre aux besoins d'élèves qui requièrent une attention soutenue et continue, sans que la personne qui apporte l'aide puisse concomitamment apporter son aide à un autre élève handicapé. Elle est accordée lorsque l'aide mutualisée ne permet pas de répondre aux besoins d'accompagnement de l'élève handicapé.
L'aide individuelle est donc maintenue.
La principale nouveauté du décret réside dans la définition et la mise en place d'une "aide mutualisée"

L'aide mutualisée est destinée à répondre aux besoins d'accompagnement d'élèves qui ne requièrent pas une attention soutenue et continue. Elle peut être apportée simultanément à plusieurs élèves en situation de handicap, nommément désignés par la CDAPH, mais ce n'est pas une aide collective à la disposition de l'enseignant de la classe.

L’aide mutualisée est  destinée à des élèves La quotité horaire d'intervention de l’accompagnant mutualisé auprès de chaque élève n'est pas fixée par la CDAPH, ni son emploi du temps. L'organisation du travail de l'accompagnant sera donc fixée avec l'école ou le collège dans le cadre du PPS en concertation avec l’enseignant  référent.

Mise en œuvre des accompagnements

  • L’accompagnant est accueilli par le directeur ou le chef d’établissement, qui le présente à l’équipe éducative et organise dans un délai raisonnable une rencontre avec la famille
  • Une concertation régulière avec l’enseignant est nécessaire dans le premier degré, au moins mensuelle en collège ou lycée (CPE, professeur principal…)
  • Des observations sur l’accompagnement peuvent être régulièrement notées par l’accompagnant. Leur nécessité étant identifiée dans le projet de l’accompagnement .Elles visent à fournir des repères sur l’évolution de l’autonomie des élèves dans leur scolarité aidant à l’évaluation des besoins de l’élève en référence aux tâches définies au début de l’accompagnement. Cet écrit est un support professionnel personnel qui n’a pas vocation à être transmis à la famille mais peut être synthétisé et commenté dans le cadre d’une équipe de suivi de la scolarisation.
  • L’enseignant référent (voir page « Contacts ») est la personne ressource pour les difficultés de toute nature rencontrées dans l’accompagnement.
  • Le coordonnateur du dispositif AESH (Coordonnateur AESH à l’Inspection Académique).peut être contacté (voir page « Contacts »)
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 23/03/2016

Nous écrire