Vous êtes ici : Direction académique » Actualités

Pour plus d'information

Lutte contre le harcèlement : « Nous aidons mais nous ne faisons rien à la place des victimes », expliquent les Sentinelles du collège Chantenay

Lutte contre le harcèlement : « Nous aidons mais nous ne faisons rien à la place des victimes », expliquent les Sentinelles du collège Chantenay

« On a vu, on est là, ce qui t’arrive n’est pas normal » est le message que les Sentinelles adressent aux victimes. « On repère les élèves en difficulté dans la cour, ou isolés, pour leur demander s’ils vont bien et on propose notre aide mais nous ne faisons rien à leur place », ont expliqué les élèves au DASEN, en visite dans l’établissement.

Les élèves "Sentinelles" du collège Chantenay ont été les premiers du département de Loire-Atlantique. Actuellement 48 élèves Sentinelles sont actifs au collège.

« J’interviens auprès du bouc émissaire et des spectateurs. J’essaye de faire comprendre qu’en tant que spectateur, ils sont complices », ajoute un élève de troisième. Un autre explique « mettre en avant, pour et avec les spectateurs, la notion de non-assistance à personne en danger, leur rôle dans l’amplification du phénomène par la non-action ou la validation silencieuse ».

Chantenay - En cours de SVT
En cours de SVT  (Sciences de la Vie et de la Terre) - collège de Chantenay
 
La surveillance des réseaux sociaux a également été évoquée et l’apparition d’une nouvelle application où l’on peut laisser des messages anonymes.
Les Sentinelles se réunissent trois fois par semaine et rédigent un compte-rendu qu’ils partagent avec les douze référents du collège (6 professeurs, la CPE, l'infirmière, l’Assistante sociale, une AED et 2 parents d’élèves).

 

Interventions dans les classes

Ils interviennent aussi dans les classes pour que les problèmes puissent être réglés en commun. « C’est le groupe classe qui prend en charge le problème, se responsabilise ». Depuis cette année, les élèves Sentinelles ont aussi installé une boîte aux lettres devant la salle où ils se réunissent pour que certains puissent laisser des messages « s’ils ne veulent pas parler directement avec nous ». « Si quelqu’un vient nous voir par contre, on pose toujours des questions ouvertes, du  style “ est-ce que tu veux qu’on aille voir un adulte ? “ On ne se met pas à sa place, on l’aide à agir ».

Les Sentinelles du collège Chantenay 3
Les Sentinelles du collège au collège de Chantenay

Autre principe du dispositif : il n’y a pas systématiquement de sanction. « Tout dépend de la situation, une reconnaissance de la victime et des excuses publiques peuvent parfois suffire », explique un adulte référent qui s’est engagé dans cette mission « pour faire en sorte que l’on vive mieux au collège les uns avec les autres, les uns auprès des autres ».

Le film réalisé, ci-dessous, dans le cadre du concours "Mobilisons-nous contre le harcèlement" a représenté l'Académie de Nantes l’an passé au niveau national.
 

 

Le collège accueille cette année 720 élèves répartis en vingt-quatre divisions, quatre classes de Segpa, deux classes Ulis, une classe relais et un pôle pour les enfants du voyage et les enfants allophones. L’architecture de la partie rénovée du collège, grise et jaune, est une référence à l’histoire portuaire de Nantes. Les volumes rappellent les containers et le jaune, la grue Titan. Les salles du pôle science se trouve dans cette partie du bâtiment ainsi que les salles multimédias du collège.


Le gymnase du collège
Le gymnase du collège de Chantenay
Partenaires :
http://chantenay-nantes.loire-atlantique.e-lyco.fr/
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 08/12/2017

Nous écrire