Vous êtes ici : Direction académique » Actualités

Des projets lecture et une classe de Segpa au jardin au collège la Noé Lambert

Des projets lecture et une classe de Segpa au jardin au collège la Noé Lambert

Les classes de 5ème du collège la Noé Lambert participent cette année au prix littéraire organisé par la librairie nantaise Durance. Les classes de Segpa y prennent part, de même que les élèves d’Ulis, totalement inclus dans le collège. Ils auront quatre romans à lire et pourront écrire leurs commentaires dans le journal du collège.

Les élèves de quatrième Segpa ont présenté à M. Philippe Carrière, IA DASEN, le « chantier ado »  auquel ils viennent de participer au parc du Grand Blottereau.

Les élèves réaménagent l’aire de jeu du parc du Grand Blottereau
Les élèves réaménagent l’aire de jeu du parc du Grand Blottereau

Ils ont expliqué les activités organisées pendant la semaine avec la SEVE (service des espaces verts de la ville de Nantes). Lors de ces activités, les élèves découvrent des métiers, travaillent la gestion des émotions et la cohésion de leur groupe.

Les élèves expliquent les ateliers
Les élèves expliquent les ateliers

Texte écrit par les élèves :

"Nous sommes les 4e A du collège de la Noé Lambert.
Nous avons fait un chantier ados du 09 au 13 Octobre 2017.
Nous sommes allés dans différents endroits : le parc du grand Blottereau, le cimetière de toutes aides, le gymnase Jean Vincent et le café l’Orangerie.
Tout au long de la semaine nous avons réalisé plusieurs travaux manuels : peinture, réaménagement d’aires de jeux, montage de tables de pique nique et plantation d’un pommier.
Nous avons découvert un sport coopératif le KIN BALL et aussi la magie blanche et la magie noire pour prendre conscience de la portée des mots.
Grâce au chantier ado nous avons appris à travailler ensemble.
Nous sommes tous très contents d’avoir participé à ces activités
."
 
Thématique :
Pratique d'élèves, Pédagogie de projet
Partenaires :
http://lanoelambert.loire-atlantique.e-lyco.fr/
Partager cette page

Rédigé par Nicolas Charles

M.A.J. le 26/10/2017

Nous écrire